Portrait de famille

Héloïse Desfarges

Après avoir déchaussé les pointes à l’adolescence, je m’égare un court moment dans le graphisme pour replonger aussitôt dans le monde de la danse, contemporaine cette fois. Je me forme à différentes techniques dans une école à Paris, le RIDC, mais surtout j’y découvre le travail d’Alban Richard, qui me marque profondément.
Je vais ensuite entamer une longue quête qui durera …, qui dure encore …, pour trouver ma danse, en allant chercher un peu partout, auprès de chorégraphes et de danseurs très variés (Cécile Loyer, Catherine Diverres, Chris Aiken …), et dans le cirque, le tango argentin, la culture brésilienne, mais aussi en affirmant un désir d’autonomie, en danse comme dans la vie. En travaillant et vivant dans des systèmes alternatif, je co-fonde le collectif Curry Vavart en 2006, et puis ma propre compagnie, la débordante compagnie, l’année d’après.
Je crée une petite dizaine de spectacles, dont un duo, « Ce qui m’est dû » avec Antoine Raimondi, qui fêtera sa centième représentation en 2016.
Parallèlement, j’ai étudié la notation Laban au CNSM de Paris, un sujet passionnant mais inconnu du grand public, sur l’écriture du mouvement.
Mes créations sont fortement influencées par mes questionnements politiques, sur la manière de vivre ensemble et de partager des espaces et des biens communs, en plaçant le corps au cœur des tentatives de réponse.
www.ladebordante.com

Geneviève

Geneviève rejoint le Jardin D’Alice 2 encore logé à la caserne de Reuilly , fin 2014 .
Auxiliaire de puériculture en retraite , généreuse de nature .
« Facilitatrice cuisine » en quelque sorte , elle veille à l’optimisation des récupérations alimentaires (biocop et cie ) le système communautaire , le partage des tâches , la transition des savoirs dans le respect de chacun sont pour elle les bases d’un équilibre harmonieux au sein du collectif.

Projet en cours

  1. Team Kuisine : Organisation d’une équipe de bénévoles avec l’accompagnement des « Tabliers Volants » pour la cuisine des événements. Pas de gâchis , cuisiner la récup plus le stock sec ,développe l’inspiration et la créativité de chacun . Un repas par mois est prévue , pour rassembler bénévoles et membre du J.A dans une ambiance conviviale ,bon moyen de créer du lien.
  2. Le Royaume Des Enfants : Par ailleurs elle est présente dans la salle de jeux des enfants , pour relayer les parents appelés à d’autres tâches , embryon d’une crèche parentale ?
  3. Atelier répare : De temps en temps , dans le même esprit récup , elle sort la machine à coudre, pour un atelier raccommodage ou création ( rideaux) ouvert à tous .
    Cette expérience de vie communautaire conforte sa réflexion sur notre société , ou des lieux alternatifs réinventent une autre manière de vivre. Serait-ce une réponse multigénérationnel au problème du bien vieillir ?